Comment améliorer l’expérience candidat grâce à la digitalisation ?

candidats anonymes

Aujourd’hui, 40% des recruteurs déclarent que les candidats ont des exigences de plus en plus hautes. Ainsi, lorsque que le candidat a le choix, l’employeur doit savoir se vendre auprès de lui. Pour cela, un réel jeu de séduction doit se mettre en place : à travers l’expérience candidat ! 

A l’heure où les moyens de communication ne cessent de croître, il faut mettre un point d’honneur à véhiculer la bonne image, car l’expérience du candidat conditionne son expérience de futur salarié. De fait, la digitalisation des processus permet d’optimiser cette première étape dans l’entreprise pour le candidat, et marque le point d’ancrage de la marque employeur.

1# Le recrutement, le funnel marketing appliqué aux RH

On compare de plus en plus les pratiques des ressources humaines avec celles du marketing. Et pour cause, les nouvelles tendances et surtout les nouvelles attentes des candidats suivent celles du consommateur d’aujourd’hui

A savoir, une recherche de personnalisation de l’expérience. Le candidat, tel qu’un consommateur dans son processus d’achat, s’informe de plus en plus, sur le produit (le poste), mais aussi sur l’entreprise qui le propose, ainsi que sur son image, et les valeurs qu’elle véhicule. 

Ainsi désormais, le funnel d’acquisition du consommateur ressemble sensiblement au parcours candidat d’aujourd’hui. Dans un premier temps, avant de postuler, il s’informe par lui-même, avant de prendre contact avec une entreprise. Le candidat s’attend à pouvoir trouver l’employeur sur ses canaux habituels et d’y retrouver le contenu de l’entreprise, des avis de collaborateurs, … De fait, présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux, site carrière, tout est passé au crible par le candidat d’aujourd’hui.

Ainsi un point d’honneur est à mettre à l’expérience candidat, du moment où il rencontre l’offre d’emploi, jusqu’à ce qu’il commence son onboarding au sein de l’entreprise.

2# L’expérience salarié commence par l’expérience candidat

Tout au long du processus de recrutement, l’employeur doit faciliter ses interactions au plus possible avec le candidat. Dès la phase de candidature, les démarches sont souvent jugées trop longues. Selon l’enquête Lip Safari de 2019, 35% des candidats interrogés abandonnent le processus de recrutement s’il prend plus de 15 minutes. Dans la suite du processus, la réactivité des recruteurs est le premier motif de découragement pour de nombreux candidats. A chaque étape, les délais d’attente de retours tendent à se rallonger. Au point où, 15% des chercheurs d’emploi déclarent s’être rétractés après avoir accepter une promesse d’embauche, suite à des délais de réponse trop longs.

Sans surprise, la perception des délais est complètement différente du point de vue du candidat par rapport à celui du recruteur. Cette différence de perception peut, au fur et à mesure du processus de recrutement désavantager l’entreprise dans l’expérience candidat qu’elle souhaite offrir. 

L’expérience candidat c’est le pilier de la marque employeur. La perception que peuvent avoir les salariés des étapes précédant leur embauche a des impacts sur la marque employeur.

3# Le digital, la réponse pour être au plus proche du candidat

68% des candidats interrogés souhaitent que le processus de candidature soit raccourci et simplifié (Enquête 2019 Lip Safari). Etre agile et réactif sont les critères numéro 1 pour atteindre ses objectifs de recrutement. Pour répondre à cet enjeu, de nombreux outils digitaux permettent aux recruteurs de préparer leur recrutement.

Par ailleurs, l’enquête RégionsJob « Le recrutement et la recherche d’emploi en 2019 » révèle que 81% des candidats utilisent leur mobile dans leur recherche d’emploi (+5 points versus 2018). Désormais, adapter ces offres au mode responsive devient ainsi incontournable.

Cela contribuera également aux attentes des nouvelles générations en matière de recrutement : fluidité, transparence, feedback, retours rapides. Voilà à quoi s’attend la génération Z en arrivant sur le marché du travail.

A titre d’exemple, pour ces « digital natives », rien ne sera plus parlant qu’une vidéo d’un des collaborateurs en poste s’exprimant sur son expérience au sein de l’entreprise à laquelle il postule. L’objectif de ces nouvelles générations : pouvoir se projeter dans l’entreprise par le biais d’offres enrichies par des vidéos, par des témoignages de salariés, ou encore par des photos véhiculant les valeurs et la nature des rapports humains dans l’entreprise.

En effet, selon l’enquête de Jam Trends, pour 92% des 15-25 ans se voient en premier lieu travailler dans une entreprise en accord avec leurs valeurs. Le critère de la rémunération perd son historique pôle position, dépassé par un critère plus intangible et qui, dès la premier échange avec l’entreprise peut faire obstacle. 

Ainsi, ces nouveaux usages et critères, on amène à penser que l’expérience candidat commence même avant que ce dernier ait postulé, mais dès ses recherches

Plus d'articles

Ready to start recruiting?

Submit the form and we’ll reach out shortly to follow up with you.

Prêt
à recruter ?

Laissez nous vos coordonnées et nous vous recontacterons au plus vite.