Le point sur les projets de recrutement en 2021

Alors que l’année 2020 a été marquée par une baisse significative des recrutements, 2021 redistribue les cartes et relance les projets de recrutement. Des projets à la hausse et des besoins de recrutement qui s’intensifient selon les secteurs d’activité. 

L’étude annuelle publiée ce mardi par Pôle Emploi sur les besoins en main-d’œuvre annonce  2,7 millions de projets de recrutement pour cette année. De quoi relancer une certaine dynamique sur le marché de l’emploi dans de nombreux secteurs.  

Quels métiers sont les plus recherchés ? Dans quelle(s) région(s) les difficultés d’embauche se posent-elles ? A quoi s’attendre cette année ?

Des secteurs qui souhaitent embaucher rapidement

Un premier constat qui rassure, cette année, les entreprises ont l’intention de recruter (+1,1% par rapport à 2019), surtout les PME. En effet, deux projets de recrutement sur trois concernent les entreprises de moins de 50 salariés.   

Concernant les secteurs d’activité en recherche active, Pôle Emploi mentionne de forts besoins dans les secteurs de la santé et de l’aide à domicile (aide-soignants et infirmiers), où sont comptabilisés un million de projets d’embauche. 

Une fois de plus, une demande significative a également été enregistrée pour le secteur du BTP.

Par ailleurs, malgré l’annonce d’une progressive réouverture des bars et restaurants, le secteur de l’hôtellerie-restauration freine ses recrutements par rapport aux années précédentes. 

Des régions plus en recherche que d’autres

L’Île-de-France et la région Auvergne-Rhône-Alpes, considérées jusqu’à présent comme les régions les plus dynamiques en termes d’emploi, voient leurs projets de recrutement en baisse de 3%.  

Par ailleurs, l’Aquitaine jouit d’une hausse de ses projets d’embauche de +15%. Des chiffres qui font écho à une certaine délocalisation démographique depuis le début de la crise sanitaire. 

Certaines difficultés perdurent dans certains secteurs 

Même si les entreprises interrogées par Pôle emploi sont pour la plupart optimistes quant à leur facilité à recruter cette année, certains métiers posent toujours des difficultés. 

Sur l’ensemble des 2,7 millions de projets de recrutement, 44,9% d’entre eux sont jugés difficiles.

En tête des recrutements perçus comme les plus difficiles : charpentiers, couvreurs, aides à domicile, aides ménagères, ou encore carrossiers et mécaniciens. On comprend ainsi que la crise sanitaire n’a pas eu d’effet sur les métiers historiquement en tension, même si les besoins en recrutement restent élevés sur ces métiers. 

Vous souhaitez recevoir toutes les actus RH ?

Plus d'articles

Ready to start recruiting?

Submit the form and we’ll reach out shortly to follow up with you.

Prêt
à recruter ?

Laissez nous vos coordonnées et nous vous recontacterons au plus vite.